La Moleskine

Ce tissu, à l'origine, était un tissu très résistant, très clos pour les travailleurs de force. Ce tissu bloque les poussières et l'armure permet au coton de mieux résister aux frottements répétés.

Nous utilisons, sans déroger, la contexture historique que nous respectons scrupuleusement. Nos anciens du textile au tissage l'ont mise au point et ont atteint une perfection de construction en fonction de l'usage que même les simulateurs ou calculateurs actuels ne peuvent indiquer par la théorie.

Sa production est le fruit d'une tradition de savoir-faire en tissage puis en ennoblissement réalisés en France.

Le tissage industriel sur métiers mécaniques du coton date du milieu du 19ème siècle. Mais cela ne veut pas dire que cette construction particulière qu'est la Moleskine date de cette époque-là. Elle est sans doute plus ancienne...

L'armure est nommée Moleskine ou Satin Tramé. Poids/m2 : 400g/m2

Sa teinture est dite en "pièce" ou "à la dicontinue". Elle est réalisée par bain de 1000 à 1050ml sur JIGGER atmosphérique. Chaque bain de teinture est une nouvelle création et un nouveau challenge et nos teinturiers sont des Artisans d'Art car ils reproduisent, comme des grands cuisiniers, une recette pour la coloration mais c'est, à chaque fois, une nouvelle "aventure", une re-création car il faut une attention de tous les instants et peaufiner la recette en fonction de l'affinité tinctoriale de la fibre, de la température ou du Ph de l'eau pour reproduire la teinte le plus possible à l'identique, à chaque fois.

La teinture de la MOLESKINE, c'est aussi un certain nombre d'opérations qui sont le savoir-faire de notre propre teinturerie française et qui restent un secret de fabrication bien gardé.

Du fait de l'armure, faire monter les colorants et avoir la brillance et la stabilité dimensionnelle nécessitent toutes ces opérations successives.

Alexandre Milan

Savoir-faire

Facebook Séparateur Twitter Séparateur Tumblr Séparateur Instagram

LE MONT SAINT MICHEL